lundi 22 juillet 2024

TAG - Bilan de mi-année 2024

 Après avoir vu la vidéo de Vibration littéraire, j'ai eu envie de faire également ce TAG.

✻ Nombre de livres lus
Jusqu'au mois de juin inclus, j'ai lu 59 livres depuis le début de l'année : 46 graphiques et  13 romans. Je me rapproche doucement mais sûrement de mon objectif Goodreads qui est de 75 livres. Toutefois, je ne suis pas certaine que l'année 2024 soit aussi riche en lecture que 2023.

✻ Mes coups de cœur
En cette première partie de l'année, deux lectures s'avèrent avoir été des coups de cœur :

Ce roman a un univers plein d'originalité et j'ai adoré les personnages. J'ai hâte de lire la suite et fin de cette aventure.

Même si le principe de base de cette histoire peut paraître comme du déjà vu, j'ai adoré cette lecture. Je me suis laissée embarquer par toutes les péripéties et je me suis énormément attachée aux personnages.

✻ Mes déceptions
Je n'ai pas eu de grosses déceptions livresques pour le moment. Néanmoins, il y a tout de même de lectures pour lesquelles j'avais trop d'attentes et qui n'y ont pas répondu :

✻ Une surprise
Je vais tricher un peu mais je vais en citer plusieurs.
  • Morpheus de Yann Bécu et Francesco Trifogli

✻ La sortie que j'attends le plus et la suite de saga que j'attends le plus
J'ai fusionné les deux questions car les réponses sont identiques.
Les trois sorties que j'attends le plus sont : le dernier tome d'Absolu de Margot Dessenne, la suite et fin de Mille-Pertuis de Julia Thévenot et la fin de 47 cordes de Timothé Le Boucher. Aucune date de sortie n'a à ce jour été communiquée.

✻ Dernier livre acheté
Après avoir vu le film que j'ai adoré, je me suis procurée les deux volumes du Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas. J'espère pouvoir les lire cet été.

✻ Le livre que je viens de finir
Mon dernier graphique lu est L'homme en noir de Grégory Panaccione et Giovanni Di Gregorio. Quant au dernier roman que j'ai lu, il s'agit de La nuit, le son de ta voix de Laure Pfeffer.

✻ Ma lecture en cours
Je suis en pleine lecture d'Outrenoir, Tome 1 : Les titans du ciel de Marc J. Gregson.

✻ Ma prochaine lecture
En graphique, je vais certainement lire Mitsuko de Loïc Clément et Qin Leng qui fait partie de la série des Contes des cœurs perdus.
En revanche, je n'ai encore rien décidé pour le prochain roman. Je verrais selon l'envie du moment.

✻ Un moment qui a marqué ma vie de lectrice
Cette année, je suis retournée à Ouest Hurlant. J'ai réussi à embarquer une collègue qui aime autant que moi la lecture et avec qui je suis devenue amie. Ce fut une super journée durant laquelle j'ai pu rencontrer des auteurs incroyables.

✻ Qu'espères-tu pour la suite de l'année ?
J'aimerais garder un rythme de lecture régulier. La période de septembre à décembre (voire plus...) est toujours très intense au travail mais j'aimerais tout de même garder une part de mon temps pour la lecture.
Je souhaiterais également faire de belles découvertes, dégommer ma pile à lire (je suis optimiste...) et continuer / terminer des sagas en cours.

samedi 20 juillet 2024

Joachim Hérissé et Marion Bulot - Le caillou

 


Auteur :
Joachim Hérissé
Dessinateur : Marion Bulot
Éditeur : Dargaud
Parution : 31 mai 2024
Pages : 128
EAN-13 : 978-2205208665


Timéo, un garçon de huit ans, vit avec sa grand-mère à la lisière de la ville. De nature hypersensible, tout le terrorise : la ville, l’inconnu, les autres.

Pour l’aider à vaincre ses peurs, sa mamie lui donne un caillou magique lui permettant de recommencer la même journée et d’apprivoiser ses angoisses.

En allant à l’école, Timéo fait la connaissance de Roya, une jeune manouche téméraire dont le campement vient de s’installer de l’autre côté de la route. Alors que tout semble les séparer, ils vont se retrouver projetés ensemble dans une incroyable aventure...



Je remercie les éditions Dargaud de m'avoir fait de nouveau confiance. J'ai pu lire cette bande dessinée par le biais de la plateforme NetGalley.

Marion Bulot et Joachim Hérissé nous offrent une histoire lumineuse et pleine d'émotions.
Beaucoup de thèmes sont abordés dans cet ouvrage : la phobie scolaire, l'amitié, la différence, la peur de l'inconnu, ... Le scénario est très bien écrit. La réflexion évolue au fil des pages et cela nous questionne sur le temps qui passe et son importance.
Le tout est parfaitement accompagné par le graphisme. Beaucoup d'informations et d'émotions sont transmises aux lecteurs sans dialogues excessifs.

Le caillou est un ouvrage touchant que je ne peux que vous conseillez de découvrir.

mercredi 17 juillet 2024

Tiphs - Le Chant des Voiles

 


 Auteur : Tiphs
Editeur : Autoédition
Parution : février 2024
Pages : 544
EAN-13 : 978-2958944704



L’océan, Luka en a toujours rêvé.

Vivre libre et loin de la misère dans laquelle elle a grandi l’obsède. Peu importe qu’elle soit une femme, sa détermination est sans limites et elle compte bien prendre la mer.

Quand le capitaine de l’Endeavour l’intègre à son équipage en dépit des convenances, Luka semble toucher son rêve du doigt.

Mais passée l’euphorie du départ, la vie à bord se révèle impitoyable. Sous les ordres de l’intransigeant et mystérieux maître coq, Axel, Luka cherche à trouver sa place malgré le sexisme et la superstition légendaire des marins, alors que les véritables raisons de sa présence sur le navire lui échappent encore.

Bien déterminée à percer le secret de leur expédition, la jeune mousse découvre rapidement que sur l’Endeavour, rien n’est ce qu’il paraît être.



J'ai pu me procurer la version collector de ce roman lors du festival Ouest Hurlant. J'ai apprécié ma rencontre avec l'autrice.

Lors de ma lecture, j'ai aimé la réflexion proposée sur le féminisme et la lutte contre le sexisme. On se questionne sur la place de la femme dans cet univers ainsi que sur la manière dont ce combat doit être mené.
La plume de Tiphs a réussi à me faire voyager et à me dépayser. Elle a également réussi à créer des personnages moralement gris.

Cependant, malgré ces aspects positifs, je ressors de cette lecture avec un avis mitigé.
Luka m'a plutôt agacée au fil des pages. Je n'ai pas non plus été convaincue par la romance avec Axel. Dick, Sadie et même Thomas m'ont plu mais ils n'apparaissent que trop peu. Ils ne sont pas assez exploités à mon goût.
Le roman nous promet également une quête qui arrive malheureusement tardivement et que j'ai trouvé survolée. Cela est dommage car le sujet est prometteur.

Peut-être avais-je trop d'attentes dans ce roman. La fin m'a satisfaite et j'ai apprécié la plume de l'autrice. Je lirai sans aucun doute une autre de ses œuvres.

samedi 13 juillet 2024

Bertrand Gatignol - Wilderman, Tome 1 : Adam Wilder

 


Auteur / Dessinateur : 
Bertrand Gatignol
Éditeur : Dargaud
Parution : 24 mai 2024
Pages : 172
EAN-13 : 978-2205206401


Tous les cinq ans, la guilde des demonios de la Cocagne, des lycanthropes, organise un tournoi afin de désigner leur chef : le Wilderman jusqu'alors toujours gagné par le terrible Ysengrin. Adam Wilder, un jeune demonio, compte bien être le nouveau roi ! Mais en fuyant la redoutable Inquisition et son chef Tankred, il trouve refuge dans une étrange cabane au fond des bois, l'antre de la redoutable sorcière Yaya Yaga. Ignorant le danger et ne pouvant résister à ses pulsions animales, il dévore l'énorme banquet qui s'y trouve, pomme d'or sacrée comprise ! Pour réparer sa faute, Yaya Yaga exige de Wilder réparation. Il aura pour mission de récupérer une nouvelle pomme d'or dans le château du terrible Ogre sans visage...



Je remercie les éditions Dargaud de m'avoir permis de découvrir cette bande dessinée via la plateforme NetGalley.

Ce qui a attisé mon intérêt pour cet ouvrage est avant tout son auteur, Bertrand Gatignol. Je l'ai découvert avec la série Les Ogres-Dieux, une collaboration avec Hubert que j'affectionne particulièrement.

J'ai passé un très bon moment en compagnie de cette bande dessinée.
J'ai hâte d'en découvrir plus sur cet univers qui a un vrai potentiel. La dualité entre l'Inquisition et les Demonios promet de grands moments d'action. J'ai également apprécié les clins d'œil aux contes de fées.
L'histoire est déjantée, notamment grâce aux personnages d'Adam, Electrolyte et Yaya Yaga. On ne s'ennuie à aucun moment.

La fin nous réserve plein de promesses pour la suite de ces aventures. Je lirai les prochains tomes avec grand plaisir.

mercredi 3 juillet 2024

Aurélie Wellenstein et Emanuele Contarini - La Venise des Louves

 

Auteur : Aurélie Wellenstein
Dessinateur : Emanuele Contarini
Éditeur : Drakoo
Parution : 31 janvier 2024
Pages : 48
EAN-13 : 978-2490735181


Dans une Venise de fantasy ravagée par des attentats surréalistes, un rescapé et ses alliées dissimulées sous des masques de loup cherchent à comprendre qui sont les terroristes qui ont détruit leur vie.
L’archipel des Gabbiani était un bel endroit avant que l’une de ses îles ne soit brusquement coupée des autres. De celle qu’on surnomme désormais « l’île noire » viennent de mystérieux gondoliers. Ils sillonnent les canaux, exigeant des impôts exorbitants, et si les habitants ne se soumettent pas, un attentat ravage leurs quartiers de bombes surréalistes qui déforment, dispersent, désagrègent ou effacent leurs victimes.
Renzo, pianiste surdoué, a vu son bras effacé lors d’un attentat. Il a rassemblé autour de lui quatre femmes, elles aussi victimes de la bombe. Ils forment une nouvelle famille, une meute, cinq doigts d’une main d’acier.
Cachés sous des masques de loup, ils n’ont qu’un objectif : accoster sur l’île noire en quête de vengeance... et de sens.


Mon amour pour les créations d'Aurélie Wellenstein ne vous est plus inconnu. C'est donc avec un certain plaisir que j'ai voulu découvrir cette bande dessinée.

Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé (ce qui m'attriste un peu, je ne le cache pas).
L'univers est très prometteur. Il est riche et plein de promesses. Néanmoins, j'aurais aimé qu'il soit approfondi. L'aspect fantastique de cette histoire est tellement dense qu'il avait mérité un peu plus de pages d'explication.
J'aurais aimé en apprendre plus sur les personnages, d'autant plus que leurs malédictions sont intéressantes. Je voulais en savoir plus.

Les graphismes sont sublimes. Le choix de la colorimétrie accompagne parfaitement l'ambiance de l'intrigue.

Le message de cette histoire mérite d'être découvert. J'aurais apprécié que l'univers et les protagonistes soient développés à travers plusieurs tomes. Tout est allé trop vite.
Néanmoins, je suis ravie d'avoir pu découvrir une nouvelle œuvre d'une de mes autrices préférées.

samedi 29 juin 2024

Isabelle Bauthian et Nicoletta Migaldi - Opportune

 


Auteur : Isabelle Bauthian
Dessinateur : Nicoletta Migaldi
Éditeur : Drakoo
Parution : 2 mai 2024
Pages : 48
EAN-13 : 978-2382331491


Il y a quarante ans, la monarchie céleste a été renversée et les courtisans ont été transformés en monstres par un sort. Opportune, capitaine corsaire d'un bateau volant qui possède le moyen de lever la malédiction, traque dans les nuages un ancien officier royal avide de vengeance nommé Epigone. Lors d'une bataille en pleine tempête, ils sont isolés tous les deux et doivent s'allier.


Cette bande dessinée m'a intriguée à sa sortie car elle était présentée comme une réécriture du conte de La Belle et la Bête.

L'univers proposé est plaisant, mélangeant fantasy et steampunk. Le récit s'inscrit dans une société où règne un jeu de pouvoir et de rébellion.
Les personnages sont bien écrits. Opportune est une jeune femme intrépide et impulsive. On ne peut pas dire qu'elle ait froid aux yeux. Sa relation avec Boussole est attendrissante. Quant à la Bête, Épigone, il est intelligent et fait transparaître une certaine forme de sagesse.

Les planches sont sublimes. Elles accompagnent parfaitement le récit, que ce soit dans les scènes de combat ou dans les moments plus posés.
J'ai beaucoup apprécié le bestiaire proposé, avec cette multitude de créatures hybrides touchées par la malédiction.

En revanche, cette œuvre m'a laissée sur ma faim. La conclusion est précipitée. Cela nous laisse un sentiment d'inachevé.
Cela est grandement dommage car les thématiques abordées sont intéressantes et méritent d'être plus exploitées.

En bref, malgré quelques défauts, Opportune est une bande dessinée divertissante et visuellement très riche.

mercredi 26 juin 2024

Amy Goldsmith - Le chant des sirènes

 


 Auteur : Amy Goldsmith
Editeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Parution : 1er février 2024
Pages : 456
EAN-13 : 978-2221272015



Liv n'en revient pas de sa chance : elle a obtenu une bourse qui lui permet de voyager dans le monde entier à bord de l'Eos, un luxueux navire de croisière. Pour ne rien gâcher, son meilleur ami Will est de la partie : l'occasion de resserrer leurs liens distendus.

Mais entre les gosses de riches méprisants et les Sirènes un groupe d'influenceuses sublimes, Liv se sent vite de trop. Surtout lorsque Will disparait, rapidement suivi par d'autres membres de leur groupe. Contre l'avis de tous, elle se lance à corps perdu dans une enquête déroutante : sous ses dorures, quel sombre secret I'Eos peut-il bien cacher ?



J'ai pu recevoir ce roman dans le cadre d'une masse critique organisée par Babelio. Je les remercie de leur confiance ainsi que les éditions Robert Laffont.

Je ressors de cette lecture avec un avis très mitigé.
D'un côté, je n'ai pas apprécié les personnages qui comportent beaucoup trop de clichés à mon goût. Pour des jeunes venus étudier, ils passent plus de temps à s'enivrer qu'à se cultiver... J'ai détesté l'héroïne, Liv. C'est un vrai boulet. Elle passe son temps à se plaindre et à se morfondre. Son comportement est plein d'incohérences : elle n'a confiance en personne mais raconte tout à tout le monde. Elle tourne en boucle sur ses possibles sentiments pour Will mais tombe facilement dans les bras du premier venu un peu gentil avec elle. Les autres protagonistes sont malheureusement très peu voire pas du tout développés. Tout cela manque de profondeur et créé une distance ou une indifférence quant à ce qui leur arrive.
En revanche, l'ambiance instaurée dans ce récit. Il y a un aspect oppressant voire horrifique qui s'impose peu à peu. Bien que l'enquête est un peu bancale, je voulais connaître le fin mot de cette histoire.

En bref, je n'ai ni apprécié ni détesté cet ouvrage. Je crains malheureusement qu'il disparaisse rapidement de ma mémoire. Il peut être divertissant mais sans plus.