samedi 13 août 2022

Pierre Bordage - Le dixième vaisseau #PLIB2022

 


 Auteur : Pierre Bordage
Editeur : Scrineo
Parution : 5 mai 2022
Pages : 430
EAN-13 : 978-2367407340


Sur la planète Brull, Livio Squirell, capitaine de vaisseau, purge sa peine à perpétuité pour meurtre et escroquerie. Mais au bout de six mois, il est convoqué par le gouvernement, qui lui propose une mission : prendre part, en échange de sa liberté, à une expédition dans la galaxie du Triangle, où l’on a détecté les signes d’une activité intelligente. Pour s’assurer de sa loyauté, on lui injecte un virus dont l’action se déclenchera au bout de deux ans. Pour être sûr d’être revenu avant, Livio décide de prendre tous les risques : il franchira les trois millions d’anlumes qui les séparent de Brull en effectuant des bonds spatiotemporels jamais tentés jusqu’alors…



Ce roman fait partie du PLIB 2022 et était proposé par la maison d'édition Scrineo via NetGalley.

C'est la première fois que je lis la plume de Pierre Bordage et je suis plutôt conquise. Il a vraiment un don de conteur. Il m'a littéralement embarquée dans son histoire et j'ai eu du mal à poser mon livre.

Le point fort de cette œuvre réside dans ses personnages. L'auteur nous offre une grande diversité d'espèces et de personnalités. Plus que le mystère qui entoure l'intrigue, ce sont surtout les relations et les interactions entre les protagonistes qui animent cette histoire.
J'ai beaucoup apprécié l'IA de l'Esmerillo. Elle a une évolution intéressante et nous amène à une réflexion pertinente sur les intelligences artificielles, leurs raisons d'être et leur avenir.
En revanche, l'évolution d'un des personnages (no spoiler) m'a un peu déçue. Il y a un changement brusque dans son comportement qui ne m'a pas convaincu.

En bref, ce roman a été une belle découverte et je lirai sans aucun doute d'autres œuvres de Pierre Bordage.

#PLIB2022
#ISBN9782367407340
#ISBN:9782367407340

samedi 6 août 2022

Jean-Christophe Tixier - Guilty, Tome 3 : L'affaire Helena Varance


 

Auteur : Jean-Christophe Tixier
Éditeur : Rageot
Parution : 11 mai 2022
Pages : 256
EAN-13 : 978-2700279092



Fille de juge, Helena Varance, 21 ans, milite activement avec les Partisans d’une Justice Équitable. Mais quand elle apprend que Richard Clarke, pédophile, va être libéré à la faveur de trois millions de clics et qu’elle doit le protéger de lyncheurs ou de parents de victimes, ses principes volent en éclats. Son douloureux passé, qu'elle croyait enfoui à jamais, resurgit... Les valeurs auxquelles elle croit feront-elles rempart contre son dégoût envers Clarke, et la crainte qu’il recommence… ? Entendra-t-elle les plaintes des proches de victimes ?


Avant de demander cet ouvrage aux éditions Rageot (que je remercie) via la plateforme NetGalley, on m'avait expliqué que chaque volume pouvait se lire individuellement. Alors oui... mais non... Ce troisième tome fait régulièrement référence aux tomes précédents et m'a même spoilé plusieurs révélations. C'est bien dommage.

Malheureusement, je n'ai pas été totalement convaincue par cette histoire. Le principe de base m'intriguait énormément mais son traitement m'a laissé sur ma faim.
Bien que je compatissais au passé d'Helena, je ne me suis pas particulièrement attachée à elle. Il y avait une distance entre ce personnage et moi. Elle permet néanmoins d'avoir une réelle réflexion sur la justice. Ses convictions sont mises à l'épreuve.
Il y avait également un côté un peu trop répétitif à mon goût. Cela a cassé en quelque sorte mon rythme de lecture.

Malgré cela, je pense tout de même les deux premiers volumes car j'ai envie de découvrir cette vision de la justice plus en profondeur. Toutefois, je vous conseille de ne pas faire comme moi et de les lire dans l'ordre.

samedi 30 juillet 2022

L. P. Hurel - Astre-en-Terre #PLIB2022

 


 Auteur : L. P. Hurel
Editeur : Editions Explora
Parution : 12 janvier 2022
Pages : 328
EAN-13 : 978-2492659188


Promis à la princesse Isolina, Enguerrand doit l’épouser pour assurer la lignée de Celestia. Mais en route pour la cérémonie, il se fait enlever par Moera : la contrebandière de nectar stellaire la plus redoutée du pays. Prisonnier des rebelles, sa vie bascule. Enguerrand est prêt à tout pour retrouver sa liberté… jusqu’à ce qu’un terrible secret fasse voler ses certitudes en éclats. Pour la première fois de sa vie, il doit faire un choix : suivre la voie qu’on a tracée pour lui ou s’associer à sa ravisseuse ?



J'ai découvert ce roman grâce à la maison d'édition Explora via la plateforme NetGalley. Il fait également partie du PLIB 2022.

Cette lecture a été une agréable surprise.
J'ai tout de suite été emballée par son intrigue et l'univers dans lequel cela se passe. Au début, j'avais peur de me retrouver avec un monde trop manichéen mais je me suis vite rendu compte que c'était loin d'être le cas. Cela nous apporte même une réflexion intéressante sur la manière dont est racontée l'Histoire et surtout par qui. L'autrice amène son lecteur à la réflexion sur plusieurs domaines et de manière subtile. Le système de magie est intelligemment pensé. On entrevoit un message en lien avec l'écologie, l'utilisation des énergies fossiles, la déforestation, ... On questionne également la répartition des ressources et des richesses entre le peuple et la noblesse. J'ai d'ailleurs apprécié le fait que les nobles aient réellement le sang bleu.

L'autrice a su travailler son rythme. Elle ne laisse aucun répit à son lecteur. On enchaîne entre actions, intrigues, trahisons et retournements de situation. L'alternance des points de vue participe à ce dynamisme.

Au fil des pages, on découvre les personnages. Ils évoluent et gagnent en profondeur. On finit par s'attacher à eux. Leurs destins se mêlent et s'entremêlent nous dévoilant petit à petit l'entièreté de la fresque narrative.

Ce premier tome a été une belle découverte. Je lirai sans aucun doute la suite pour avoir le fin mot de cette histoire.

#PLIB2022
#ISBN9782492659027
#ISBN:9782492659027

samedi 23 juillet 2022

Zidrou et Arno Monin - L'adoption, Cycle 2, Tome 1 : Wajdi

 


  Auteur : Zidrou
Dessinateur : Arno Monin
Éditeur : Bamboo Editions
Collection : Grand Angle
Parution : 29 septembre 2021
Pages : 72
EAN-13 : 978-2818976890


Après de longs mois d'attente, Gaëlle et Romain accueillent chez eux Wajdi, un petit garçon de 10 ans originaire du Yemen dont les premières années ont été brisées par les combats, les privations et les souffrances. L'adaptation est difficile et les parents sont vite confrontés aux premiers troubles de l'adolescence et aux premières rébellions.



J'avais beaucoup aimé ma lecture du premier cycle de L'adoption. C'est donc sans aucune hésitation que j'ai voulu découvrir cette suite.

Les auteurs abordent ici la question de l'adoption sous un angle différent.
Dès le début, j'ai trouvé la famille adoptante très antipathique. Ils sont fiers de leur bonne action et réclament de la gratitude au petit Wajdi. Ils ne prennent pas du tout conscience des difficultés que rencontre le petit garçon. Ils sont très autocentrés et n'acceptent pas le moindre obstacle.
Wajdi m'a vraiment touché. Ce petit garçon qui a vécu la guerre et qui a tout perdu se retrouve catapulté dans un environnement inconnu et dont il ne comprend ni la langue, ni les us et coutumes (la scène de la douche est un très bon exemple).
La fin m'a brisé le cœur...

Dans cet ouvrage, Zidrou et Arno Monin ont réussi à nous montrer les dérives de l'adoption. J'espère que la suite sortira bientôt car je veux connaître le sort du petit Wajdi.

mercredi 20 juillet 2022

Mar Romasco-Moore - Les invisibles

 




Auteur : Mar Romasco-Moore
Éditeur : Slalom
Parution : 28 avril 2022
Pages : 462
EAN-13 : 978-2375543450



À 17 ans, Pie a toujours été invisible, littéralement transparente, comme sa mère. Toutes deux sillonnent les États-Unis à l’abri des regards, se servent dans les meilleurs restaurants, dorment dans des demeures luxueuses, mènent la grande vie… seules. Pie étouffe, rêve d’amitié et d’amour, d’être libre de toucher les gens sans les effrayer, de se voir dans le miroir, d’exister, tout simplement. Alors quand sa mère disparaît mystérieusement, la jeune femme, folle d’inquiétude et de solitude, décide d’enfreindre la seule règle essentielle à sa sécurité : toujours dissimuler sa présence.

Une fable fantastique, doublée d’une enquête haletante, qui invite à aller au-delà des apparences.


Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Slalom de m'avoir permis de découvrir ce titre via la plateforme NetGalley.

C'est le principe de base de cette histoire (l'invisibilité) qui m'a en premier lieu intriguée. L'autrice a développé cette particularité et nous l'explique dans la première moitié du roman. On découvre ainsi la logistique que nécessite cette caractéristique (je ne suis pas sûre que l'on puisse appeler cela un don). Malheureusement, bien que cela soit intéressant à découvrir, cela apporte de la lourdeur au rythme.

Contrairement à mes attentes, cette invisibilité n'est pas le sujet premier du roman. C'est en effet avant tout un roman initiatique. Suite à la disparition de sa mère, Pie se retrouve face aux problèmes de l'adolescence. Elle se retrouve avec les reines de sa propre vie, ce qui n'avait jamais été vraiment le cas jusque là.

J'ai été touchée par la symbolique de l'invisibilité. Cela m'a attristée de découvrir qu'à travers son propre regard, Pie n'a de valeur pour les autres que si elle leur est utile, si elle leur rend service.
La métaphore de l'invisibilité est utilisée afin de transmettre plusieurs messages sur l'amour, l'amitié, l'acceptation de soi ou encore le rapport au corps.

Bien que je m'attendais à plus de fantastique et moins de longueurs, Les invisibles a été une agréable lecture avec beaucoup d'inclusivité.

samedi 16 juillet 2022

Maëlle Desard - À un cheveu

 


 Auteur : Maëlle Desard
Editeur : Slalom
Parution : 28 avril 2022
Pages : 317
EAN-13 : 978-2375543436


À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie si elle n’avait pas perdu les siens, de cheveux, deux ans plus tôt (tandis que le reste de ses poils a continué à pousser, merci bien !). Affublée d’une d’une perruque avec laquelle elle entretient une relation d’amour-haine quasi mystique, Emma décide de profiter du déménagement de sa famille pour repartir de zéro. Nouvelle vie, nouveaux amis... et peut-être un premier amour !

Un roman lumineux sur l’acceptation de soi et de son corps, résolument féministe et universel !



J'ai pu découvrir ce roman grâce à une masse critique organisée par Babelio. Je connaissais déjà Maëlle Desard de nom car je possède le premier tome des Tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire (mais que je n'ai toujours pas lu...).
Ce titre m'a intriguée par le sujet abordé. Je sais très peu de choses sur l'alopécie et le fait que l'autrice soit elle-même touchée par cette maladie m'a rendue encore plus curieuse.

Ce roman se dévore facilement grâce à son style fluide et dynamique. Le ton est plein d'humour et de sarcasme, ce qui m'a plutôt plu.

J'ai beaucoup aimé la relation entre Emma et son frère Christophe. L'amour fraternel et la solidarité qui les lient étaient vraiment touchants.
En revanche, j'ai été moins emballée par les autres relations qui gravitent autour d'Emma. Je pensais que l'histoire avec Victor serait plus développée. Or, elle est à peine survolée. La mère d'Emma m'a vraiment déçue car elle a une réponse très patriarcale et sexiste à certains sujets. Je l'espérais plus ouverte et bienveillante. L'héroïne elle-même a une vision pleine de clichés concernant notamment la gente féminine. Dès le début, elle a des remarques sexistes, condescendantes et réductrices.
Le traitement de certains messages ne m'a malheureusement pas convaincue.

Cette histoire délivre des messages importants sur la féminité, le harcèlement, l'amitié, la confiance en soi... Elle normalise également certains aspects de la vie comme les règles, la pilosité ou le fait de regarder du porno. C'est un peu dommage que les éléments évoqués plus haut m'aient moins convaincue.

mercredi 13 juillet 2022

David Moitet - La longue nuit

 


Auteur : David Moitet
Éditeur : Didier Jeunesse
Parution : 6 avril 2022
Pages : 288
EAN-13 : 978-2278120840


Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de Lune... Mira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.


J'ai pu découvrir ce roman grâce aux éditions Didier Jeunesse via la plateforme NetGalley et je les en remercie.

En toute transparence, en commençant ma lecture, j'étais persuadée que l'intrigue se déroulait uniquement pendant la fameuse "longue nuit". Je fus donc surprise en découvrant que nous suivions Mira durant cette épreuve juste sur quelques pages.

J'ai beaucoup aimé l'univers dépeint par l'auteur. Les êtres humains sont hybrides : antilopes, lièvres, buffles, éléphants... C'est un concept original. Contrairement à mes suppositions, il n'y a aucune magie dans cette histoire. En revanche, en termes de complots et secrets d'état, on est servi.
De nombreuses réflexions sont présentes dans cette œuvre. Le sexisme est dénoncé à travers le personnage de Mira, première femme enquêtrice du roi, ce qui n'est pas toujours bien vu. On évoque également le racisme et une critique de cette société de castes.

La longue nuit est destiné à la jeunesse. La plume est fluide mais l'action m'a semblé un peu trop simplifiée. Certains éléments de l'intrigue ont été faciles à deviner.

En bref, ce roman m'aura fait passer un agréable moment de lecture. Les chapitres étant courts et la narration rythmée, on dévore littéralement cet ouvrage. Certains rebondissements ont eu leur petit effet.
Je conseille vivement cette lecture qui a été une belle découverte.