vendredi 1 juillet 2016

Mélissa Bellevigne - Paranoïa


 Auteur Mélissa Bellevigne
Editeur Blackmoon
Parution : 30 mars 2016
Pages : 300
EAN-13 : 978-2013974233


Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.



Je connais peu Mélissa Bellevigne (alias Golden Wendy). Je sais juste qu'elle est youtubeuse mais je n'ai jamais regardé ses vidéos. Ce n'est donc pas par ce biais que je me suis intéressée à son livre. En vérité, c'est le club de lecture Les Moldus de lecture qui me l'a fait découvrir.
En effet, lorsque les quatre membres de ce club (Bulledop, Nine, Margaud Liseuse et Lili Bouquine) ont annoncé que Paranoïa était la prochaine lecture, je me suis demandée de quoi il s'agissait.
J'aime beaucoup la couverture et surtout ses tons violets (qui est ma couleur préférée). Quant au synopsis, je l'ai trouvé très intrigant et cela m'a tentée.

Avant de me lancer dans cette lecture, je voulais en savoir le moins possible. Je voulais être surprise par le contenu du roman et dans l'ensemble, c'est ce qui s'est passé.

J'ai passé un bon moment de lecture. Le livre est très addictif et j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher de mains.
Pourtant, certains passages m'ont un peu ennuyée. Je pense surtout aux chapitres qui sont du point de vue de Lisa. Je n'arrivais pas trop à me sentir concerner par ce qui lui arrivait et je n'avais qu'une hâte : retrouver le point de vue de Judy.
Le duo que forme cette dernière avec Alwyn est très touchant. Ce sont deux personnages qui ne m'ont pas laissé de marbre. J'ai aimé les découvrir et suivre leurs péripéties.

La fin ouverte ne m'a pas dérangée en soi. Je trouve même que cela peut ouvrir pas mal de perspectives pour la suite.
Néanmoins, beaucoup d'interrogations perdurent. Par exemple, pourquoi Alwyn peut toucher certains objets et à d'autres moments non ? S'il pouvait bouger certaines choses, ne pouvait-il pas le faire devant les autres ?
Je n'énoncerai pas toutes mes interrogations ici car j'ai peur de faire de trop grandes révélations quant à l'histoire.

Je tiens toutefois à évoquer un aspect qui m'a chagrinée. La phrase d'accroche de la couverture est : "L'une est la seule à le voir. L'autre est la seule à la croire." Or, je trouve qu'une partie de cette affirmation est fausse. Cela est incohérent avec ce qui se passe dans le récit.

Enfin, même si cela n'a pas été un coup de coeur, Paranoïa a été une jolie découverte et je m'intéresserai sûrement à prochains romans de Mélissa Bellevigne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire