mardi 19 janvier 2016

Florent Marotta - Le Visage de Satan


 Auteur : Florent Marotta
Editeur : Taurnada Éditions
Collection : Le tourbillon des mots
Parution : 7 décembre 2015
Pages : 384
EAN-13 : 978-2372580151


Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L'endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d'agonie s'étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L'homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n'était que souffrance, rictus d'agonie et d'abomination. « Faites que je meure », implora-t-il en silence.



Avant de parler de ce roman, je tenais en premier lieu à remercier Livraddict et les éditions Taurnada pour ce partenariat.

   

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, ni son univers avant cette lecture. Au cours du Visage de Satan, on retrouve des allusions au précédent roman de Florent Marotta, L'échiquier d'Howard Gray. Cela m'a beaucoup intrigué et je pense prochainement m'intéresser à cet ouvrage.

Dès les premières lignes, l'auteur nous plonge dans un univers sombre, mystérieux et glauque. Certaines scènes m'ont vraiment mise mal à l'aise tellement elles sont bien décrites et réalistes.
Cependant, pour ma part, l'histoire décolle qu'à partir de la rencontre entre Gino et Morgane. Le roman connaît quelques longueurs avant cela. C'est véritablement à partir de cette rencontre que l'enquête prend de l'élan et dès lors on ne peut plus se décrocher du livre. On veut savoir la suite et connaître le mot de la fin.

Florent Marotta ne nous offre pas un thriller au schéma conventionnel et c'est un aspect que j'ai trouvé intéressant. L'auteur nous plonge en effet dans l'univers de l'ésotérisme. Je n'y connaissais pas grand chose et j'ai beaucoup appris grâce à ce roman. On ressent l'immense travail de recherche qu'a dû effectuer l'auteur sur les différentes formes d'ésotérisme.
L'auteur nous expose sa réflexion de manière objective sur les croyances en général. Il met la lumière sur des amalgames grâce à la présentation des pratiques existantes. C'était très intelligent de sa part.

Les personnages sont très bien travaillés. On assiste à une transformation de Gino, qui commence avec la rencontre de Morgane, personnage fort attachant (et en plus, on a le même prénom !). L'auteur a réussi à donner de la profondeur à l'ensemble de ses protagonistes.

Le reproche que je peux faire à ce roman, ce sont certaines incohérences. Malgré des scènes très bien décrites, il y a certains faits qui m'ont paru... "gros"... Par exemple, au début du roman, les médias diffusent la vidéo d'un meurtre... Je vois difficilement comment cela se serait produit dans notre société actuelle !

Enfin, malgré cela, je n'ai pas boudé mon plaisir pendant cette lecture. Ce roman m'a apporté un certain renouveau dans mes lectures et cela m'a fait un bien fou !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire