dimanche 17 avril 2016

Ava Dellaira - Love Letters to the Dead


 Auteur Ava Dellaira
Editeur Michel Lafon
Parution : 15 mai 2014
Pages : 316
EAN-13 : 978-2749922143


Au commencement, c'était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour... Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est réellement passé, la nuit où May est décédée.



Love Letters to the Dead était dans ma wishlist depuis un bon moment. Grâce au club de lecture des Tartinnes (créé par Marine, alias Tartinneauxpommes), j'ai saisi l'occasion pour enfin le lire. En toute honnêteté, je ne m'attendais pas à grand chose, juste à une lecture plaisante... quelle fut ma surprise !
Cette chronique a été la plus difficile à écrire depuis le début de mon blog. Je vais donc essayer de ne pas m'éparpiller (et surtout de ne rien spoiler).

Au début, ma lecture était assez banale. J'avais un peu de mal à m'attacher à Laurel dont le comportement me semblait étrange (notamment quand elle prend les vêtements de sa sœur). Toutefois, au fil des pages, elle a réussi à me bouleverser. Sa propre histoire a eu énormément d'écho avec mon histoire personnelle et cela a fait resurgir des émotions et des souffrances que je pensais endormies (comme quoi une fêlure ne se referme jamais totalement).
Je n'en dirai pas plus car le mieux est de découvrir par vous même ce personnage qui a su me toucher d'une façon inattendue.

Les autres protagonistes ne sont d'ailleurs pas en reste. J'ai adoré les amies de Laurel : Hannah et Natalie. Elles respirent l'énergie malgré leurs propres souffrances. Elles m'ont donné envie de les connaître et d'être leur amie.
Tristan et Kristen m'ont plu mais beaucoup moins qu'Hannah et Natalie. Ils ont un côté attachant, en particulier à la fin lorsqu'il est question de l'avenir de leur couple avec la fin du lycée.
Quant à Sky, j'ai eu un peu de mal à me situer par rapport à lui. Il est attachant, séduisant, mystérieux mais ses choix ne sont pas forcément les meilleurs. Néanmoins, sa présence était très agréable.
La famille complexe de Laurel n'a pas touché mon cœur dès le début. J'avais de la peine pour le père de Laurel, tandis que sa mère m'a un peu agacée. La tante Amy est assez spéciale mais on l'apprécie d'une certaine façon. Au final, on comprend que cette famille a aussi ses fêlures et que chacun a sa manière d'y faire face.

Le deuil n'est jamais facile, d'autant plus lorsque cela concerne une personne proche. Ce livre en traite avec justesse tout en offrant à Laurel la possibilité de découvrir qui elle est et celle qu'elle veut être.

Je peux difficilement en dire plus sans dévoiler certains aspects de l'histoire. Or, ce livre, vous devez le découvrir par vous-mêmes.
L'histoire n'a rien d'original et il n'est pas parfait mais il m'a touché et bouleversé. C'est pour cette raison qu'il ne pouvait être qu'un coup de cœur.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire