mardi 1 mai 2018

Amy Reed - Nous les filles de nulle part


 Auteur : Amy Reed
Editeur : Albin Michel Jeunesse
Collection : Litt'
Parution : 28 février 2018
Pages : 544
EAN-13 : 978-2226401441



Grace vient d'entrer au lycée de Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.

Ces mots, c'est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l'avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n'a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s'exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l'équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.



Après avoir énormément entendu parlé de ce roman, j'avais très hâte de le lire. Toutefois, j'avais également beaucoup d'appréhension : le thème évoqué est très délicat à traiter, on peut vite faire une maladresse, passer à côté de la thématique.

Bilan : ce n'est pas un coup de cœur mais j'ai adoré cette lecture.
L'un de ses points forts est la diversité des personnages. On suit principalement trois protagonistes très différents, ce qui les rend très intéressantes. L'auteur a réussi à éviter certains clichés et on arrive à se reconnaître dans au moins un des personnages, qu'il soit principal ou secondaire. D'ailleurs, les protagonistes secondaires ne sont pas en reste. Même s'ils ne sont pas développés comme Grace, Rosina ou Erin, ils sont importants et apportent beaucoup à l'histoire.

Ce roman est plein de justesse dans le thème qu'il aborde. Au fil des pages, on découvre de nombreux témoignages qui font parfois vraiment froid dans le dos. Amy Reed a réussi à me faire passer par une multitude d'émotions : la colère, la peur, la frustration, la tristesse... Une des scènes m'a particulièrement révulsée.

La fin manque un peu de réalisme selon moi. Néanmoins, je comprends le choix de l'auteur. C'est un livre qui est important car il apporte des messages essentiels pour que les mentalités changent. Ils sont universels et devraient être lus autant par les hommes que par les femmes.
Lorsque ma fille sera suffisamment grande, je lui proposerai cette lecture sans hésiter.


Petite anecdote : Il s'agit du roman que je lisais lorsque j'ai donné naissance à ma fille. J'ai donc une émotion particulière  l'évocation de ce livre, qui est très girl power.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire