mardi 20 février 2018

Judith Newman - Pour Siri avec amour


 Auteur : Judith Newman
Editeur : JC Lattès
Collection : Essais et Documents
Parution : 17 janvier 2018
Pages : 300
EAN-13 : 978-2709649247



Tout a commencé quand Gus, un garçon de treize ans atteint d’autisme, a découvert une entité virtuelle capable de lui fournir des informations relatives à ses diverses obsessions (les trains, les avions, les escalators et la météo), mais aussi d’engager avec lui un pseudo discussion, sans jamais se lasser. Cet interlocuteur s’appelait Siri et logeait dans l’iPhone de sa mère.À travers des épisodes tour à tour drôles, poignants et inspirants, Judith Newman nous conte son expérience avec cet enfant exceptionnel. Du plus charmant (l’insistance de Gus à emporter avec lui son iPad à l’Apple Store, « comme ça il peut rendre visite à ses amis »), du plus douloureux (s’entendre suggérer de mettre son fils de six ans sous traitement médicamenteux). Pour Siri avec amour nous ouvre les yeux sur la magie et les défis d’une vie qui sort de l’ordinaire.
C’est aussi un hommage à la technologie. À une époque où l’on s’inquiète de voir les gadgets électroniques nous abrutir, elle révèle qu’ils peuvent offrir une voix à certains, notamment les enfants autistes.





Avant toute chose, je tenais à remercier la maison d'édition JC Lattès et NetGalley pour l'envoi de ce roman.

Cette chronique m'a pris énormément de temps à écrire. Une fois la dernière page lue, j'ai dû ruminé tout cela pendant un bon moment. Mettre des mots sur mon ressenti fut difficile et même maintenant, lorsque je tape ces mots, j'ai des difficultés à retranscrire avec exactitude mon avis sur ce livre. Néanmoins, je vais faire de mon mieux.

Ce qui m'a tout d'abord intéressé dans cet ouvrage est le thème abordé : l'autisme. C'est un sujet que je connais peu. J'ai lu peu de choses à ce sujet et je ne connais personnellement aucune personne touchée par le spectre de l'autisme.
Certains d'entre vous le savent mais j'attends mon premier enfant très prochainement. En tant que future maman, je me suis déjà demandée comment je réagirais si l'on m'apprenait que mon enfant avec un handicap (quel qu'il soit) et je n'ai pas su donner une réponse tranchée à cette question. Je pense que lorsque l'on n'a pas vécu une telle situation, il est difficile voire impossible de se projeter en toute connaissance de cause dans cette hypothèse. Découvrir le point de vue d'une mère vivant cette situation était donc pour moi un bon moyen de prendre conscience de ce que cela impliquait réellement.

Malheureusement, il y a certains aspects qui m'ont énormément perturbé lors de ma lecture.
Judith Newman est vraiment quelqu'un de particulier avec un mode de vie que je ne partage pas personnellement. Toutefois, je suis ouverte d'esprit et je me suis dit "Pourquoi pas, après tout si c'est ainsi qu'elle est heureuse".
Malgré cela, j'ai trouvé certains de ses propos choquants. Elle m'a parfois donné l'impression de ne pas considérer son fils comme un être humain. Cela est distillé au fil de la lecture et peut facilement nous échapper. Cependant, il y a des tournures de phrases qui ne pouvaient pas être anodines selon moi. Ce qui m'a le plus choqué est qu'elle puisse envisager une vasectomie sur son fils sans l'accord de ce dernier. Comment peut-elle imposer une telle décision à son propre enfant ? Il s'agit tout de même d'une atteinte au corps d'une autre personne.
Ceci n'est que mon avis personnel mais j'ai vraiment eu l'impression qu'elle considérait son propre fils comme un être "inférieur", ce que je ne cautionne absolument pas.

Malgré un sujet intéressant, je sors donc de ma lecture extrêmement mitigée. Je ne suis pas sûre de vouloir conseiller cette lecture à qui que ce soit. Certains passages m'ont trop marqué pour que je partage cet ouvrage autour de moi. Je pense que je chercherais d'autres ouvrages traitant du même sujet.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire